Eric Barbier Psychotherapeute Art-Therapeute, rognes et aix en provence

Espace Santé Jeunesse – 2004

 

Espace Santé Jeunes – Rapport d’activités 2004

 

Eric Barbier – Art-thérapeute

 

 

Art-Thérapie, le modelage de la terre

 

Depuis février 2001, l’Espace Santé Jeunes propose à son public des séances d’Art-thérapie.

 

L’art-thérapie est une technique thérapeutique utilisant l’expression plastique pour favoriser l’émergence de données psychologiques non verbalisées. Le modelage favorise une créativité spontanée, et permet une réflexivité, une mise à distance de soi à soi-même.

L’art n’est pas un but mais une référence.

 

L’art-thérapie s’adresse aussi bien aux enfants qu’aux adultes. C’est souvent une bonne indication pour des personnes qui ont des difficultés d’expression, de communication.

 

Après trois séances d’art-thérapie, le participant précise son souhait de poursuivre ou d’arrêter le travail ; de même, un bilan est effectué au bout d’une dizaine de rencontres afin de re-questionner l’engagement de la personne dans le processus thérapeutique. La durée de l’accompagnement est variable.

 

Pour l’année 2004, une trentaine de personnes âgées entre 11 et 23 ans, ont suivi des séances d’art-thérapie à l’Espace Santé Jeunes.

 

Pour conclure, voici quelques paroles d’adolescents recueillies pendant les séances :

 

« Ça marche votre histoire. J’suis venu ici, j’ai parlé avec vous, j’ai fait un modelage et après j’étais calme. J’ai déchiré l’horloge. »

« Ici ça m’aide à me remoraliser. »

« J’ai la puberté. »

« C’est comme s’il y avait un bout du cerveau dans chaque main. »

« J’ai l’impression que les mauvais souvenirs sont partis dans la terre. »

« J’aime les hôpitaux, ça sent bon. Sage-femme, j’aime bien ça, parce que l’on voit toujours une tête nouvelle. »

(une petite fille à propos du métier qu’elle veut faire plus tard)

« J’ai pu dessiner dans la terre la rage que j’avais en moi, … que je n’osais pas dire.»

 

 

Une thérapie de groupe : le Psychodrame

 

Co-thérapeutes :

Mireille Amy, Psychologue au CMP enfants

Françoise Bennechio, Psychologue au CMP enfants

Eric Barbier, Art-thérapeute à l’Espace Santé Jeunes

Et une stagiaire psychologue.

 

Des enfants, 6 ou 7, Des adultes, 3 ou 4, assis en cercle, et qui parlent…

Soudain tout le monde se lève, on installe quelques chaises et nous voilà dans une salle de classe où un professeur accueille un nouvel élève… Quatre petits matelas au sol et voilà la maison d’une famille : les enfants dorment et leurs rêves ou cauchemars s’animent ; un dinosaure terrifiant qui avale tout, un chat qui fait les 400 coups dans la maison… On réaménage l’espace, c’est alors une bataille terrible, avec des méchants qui veulent détruire la planète et s’enfuient dans leur vaisseau spatial…

Et puis on revient s’asseoir, un peu rouges, un peu essoufflés ou encore rêveurs, et on parle de ce qui vient de se jouer. Parfois on décide de rejouer le même scénario en changeant de rôle, ou bien il faut absolument faire une suite. Quelques fois de nouvelles association d’idées surgissent, ou des souvenirs : « Quand j ‘étais petit moi je… »

 

Quatre groupe d’enfants se succèdent le mercredi toute la journée à l’Espace Citoyen de la Création.

Les groupes sont homogènes au point de vue de l’âge, mais souvent hétérogènes au niveau des problématiques. Les âges vont de 8, 9 ans jusqu’à 13, 14 ans.

 

De quoi s’agit-il ?

D’un moment où ensemble, on prend le temps de se regarder, de se parler, de s’écouter et de construire une histoire commune à partir des thèmes apparus dans la discussion. Chacun y choisit son rôle y compris de ne pas jouer et d’être spectateur. Des rôles sont attribués aux thérapeutes, l’un d’entre eux restant extérieur pour organiser, “doubler”, signifier les différents temps de la séance.

Au cours des séances qui s’échelonnent sur 3 trimestres, on voit des enfants d’abord très excités et agités sur leurs chaises ou au contraire inhibés et n’osant lever la tête, se calmer, réfléchir, se déplier, s’épanouir, triompher.

Petit à petit se développe une capacité de réflexivité. “De l’excitation à la pensée” en passant par le jeu et la contenance active des thérapeutes (dans le sens du Holding de Winnicott) et de leur capacité de “transformation” à travers les propositions de jeu.

 

L’un des outil de cette thérapie est la dynamique du groupe.

Cette dynamique est d’ailleurs utilisée aussi lors des réunions de parents qui ont lieu deux ou trois fois dans l’année.

 

Cette histoire dure depuis cinq ans grâce à la participation d’Espace Santé Jeunes et l’accueil à L’Espace Citoyen de la Création, où une très belle salle nous est réservée ce jour là.

 

Stage Pédagogie et Créativité : tolérance des différences et empathie des correspondances…

 

A ce jour 3 stages de 5 jours ont été organisés, 13 enfants ont été accueillis.

Ces stages sont le résultat d’un partenariat entre Adéquat et E.S.J.

Les intervenants sont : Marianne Ganga et Karine Caffet, Remédiatrices scolaire, Eric Barbier, Art-thérapeute, ainsi qu’un stagiaire Art-thérapeute.

 

Ces stages repose sur l’idée originale de ne pas considérer l’enfant uniquement comme un élève ! Il ne s’agit pas de soutien scolaire, mais d’appréhender l’enfant comme un individu avec ses capacités propres qu’il peut apprendre à développer.

Le stage est volontairement limité à 8 places. Ce petit effectif permet de créer un espace réservé, protégé : un lieu d’écoute, où l’on respecte et accueille ce qui est dit, ressentit, en bref de ménager un espace thérapeutique.

Les stagiaires sont incités à s’exprimer, à manifester leurs désirs et craintes. Il est également proposé l’acquisition d’outils qui pourront être utilisé au-delà du stage, dans leur vie quotidienne.

Dans la pratique, les enfants travaillent ensemble ou individuellement sur des supports très différents, tels que l’informatique, l’écriture, l’argile,… Les exercices proposés, en lien entre remédiation cognitive et art-thérapie, permettent à l’équipe pédagogique d’encadrement d’inciter les jeunes à explorer et à prendre conscience de leurs capacités cognitives et créatives.

La dynamique du groupe est un point important, tous les participants étant confrontés aux mêmes difficultés par rapport au milieu scolaire.

« C’est des choses que je me suis dite, mais c’est la première fois que je le dit à d’autres… », cette phrase livrée au groupe par un des participants lors d’un bilan de fin de journée, illustre bien le réel partage de leurs expériences et vécus au travers des travaux et récits de chacun.

 

Cette aventure continue, les prochains stages sont programmés du 11 au 15 avril et du 29 au 31 Août pour une pré-rentrée.

 

MERCI pour vos COMMENTAIRES et TEMOIGNAGES

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.